Eu.


Eu
Office du tourisme


Eu

En quittant Le Tréport, une halte dans la ville d'Eu s'impose. Située à quelques kilomètres de la côte Picarde, cette ville séduit par son animation, ses commerces, son secteur piétonnier et bien sûr son château.

Le château est construit en brique et en pierre, il a été édifié sur l'emplacement d'un ancien château fort.
Il est entouré d'un magnifique parc aménagé par Le Nôtre, planté d'arbres dont l'un d'entre eux est classé Monument Historique (hêtre de plus de 410 ans).
Le musée Louis-Philippe est aménagé dans le château.
A voir dans le parc :
  • Ses terrasses avec pièces d'eau et fontaines.
  • Une table de pierre octogonale installée par Louis-Philippe en 1828, dite "Table des Guises", sur la tranche il est écrit : ludovicus philippus Dux Aurelianensis Erex.An.1828, le pied a été restauré par Viollot-le-Duc. Autour de cette table se tenait le conseil des Guises sous les hêtres.
  • La statue équestre en bronze de Ferdinand Philippe Louis, duc d'Orléans en 1830 (Palerme 1810 - Neully-sur-Seine 1842), fils aîné de Louis-Philippe 1er et de Marie-Amélie, réalisée par C. Marochetti en 1844. Des fresques représentent la prise de la citadelle d'Amiens en 1832 et le passage du col de Mouzaïa en 1840.
  • Ses glacières : au temps de Louis Philippe existait une glacière couverte d'une voûte en berceau, conçue pour recevoir la glace venue de Norvège par bateau. Les navires remontaient la Bresle canalisée jusqu'au port d'Eu. Cette première glaciaire permettait de conserver, de rafraichir les denrées et boisons du château et enfin préparer des sorbets. Le petit fils du roi, le comte de Paris, en ajouta une seconde.
  • Ses hêtres, ses rhododindrons, azalées, conifères et sa roseraie.


Le château d'Eu

Le chateau et son jardin


Statue équestre de
Ferdinand Philippe Louis


Détail bas relief statue équestre


Ses glacières

Historique rapide du château :

1578 Début de la construction du château par Catherine de Clèves et Henri de Guise (dit le "balafré").
XVIIième siècle Ajout d'un pavillon au château par la "Grande Mademoiselle" (Mademoiselle de Montpensier) afin d'abriter une collection de portraits.
XIXième siècle Le château devient "demeure royale" du roi Louis-Philippe
1874 à 1879 Décoration et modernisation du château (chauffage central et éclairage au gaz) confié à l'architecte Viollet-le-Duc.
1902 La partie sud du château est détruite par un incendie, le dernier comte d'Eu se charge de sa reconstruction.
Depuis 1973 Le musée Louis-Philippe est implanté dans le château.
A voir à quelques pas du château :
  • Le jardin des fontaines qui est longé par la Bresle, remarquer la présence d'un ascenseur à saumons.
  • La collégiale Notre-Dame et Saint-Laurent (1132-1180) entoure la crypte de Saint-Laurent O'Toole, archevêque de Dublin.
    L'édifice, de style pré-gothique, atteint 80 mètres de long pour une hauteur de 21 m, sa largeur est de 17 m dans la nef.


La Collégiale


Intérieur de la Collégiale et ses grands orgues


Crypte de la Collégiale


Jardin des fontaines

Historique rapide de la collégiale :

1180 Edification de la crypte pour abriter le gisant de Saint-Laurent .
1186 Début de la construction de la collégiale autour de la crypte chargée de recevoir la sépulture de Saint-Laurent .
1230-1240 Fin de la construction.
1426 La foudre provoque un incendie qui détruit la tour centrale et la flèche qui la surmontait, une partie du choeur et la partie sud du trancept s'effondrent. 130 ans sont alors nécessaires pour les reconstruire.
XIXième siècle Viollet-le-Duc est chargé de la restauration de la collégiale.

A voir dans les environs d'Eu :
  • La Forêt d'Eu, ancienne forêt royale, est constituée à 70% de hêtres. Elle permet de belles ballades et avec un peu de chance, il est possible d'y rencontrer quelque chevreuil ou sanglier.
  • Le site archèologique du "bois l'abbè" permet d'admirer les restes de temples et théâtre gallo-romain ainsi que, plus récemment, les vestiges de thermes. L'accès au site n'est possible qu'au travers de visites guidées, renseignements à la Ferme du Vert-Ponthieu, route de Beaumont..


Pour tous renseignements :

Consulter notre page des liens : Eu


Chapitre précédent
Le Tréport.
Chapitre suivant
Gamaches

Nous laisser un message


Dernière mise à jour le lundi 07 novembre 2005 06:20